les p'tites actus

JNA

Le 9 Mars 2017 de 10h à16h30

Portes ouvertes!

Venez nous rencontrer!

Plus d'info dans notre onglet Actualités

Impôts:

 

Retrouvez la rubrique "Impôts" dans l'onglet "Dossiers".

 

Informations sur la taxe d'habitation/abattement

 

en faveur des personnes handicapées.

Besoin d'aide Contacts

L'orthophoniste

 

 

 

   Je suis orthophoniste en libéral et je prends actuellement en charge un enfant sourd, ce qui est assez rare en cabinet libéral, les enfants étant généralement dirigés vers des centres spécialisés.

 

   Lors de mes années d’études, j’ai découvert différents langages et aides à la communication pour les enfants sourds.

  

   Dans ma pratique courante, j’utilise préférentiellement des aides à la communication qui permettent à l’enfant d’oraliser. Avec les plus jeunes, je commence par me servir du Français signé car les signes sont très signifiants ce qui permet d’installer une première communication. J’intègre ensuite, progressivement, les clés du LPC (Langue française parlée complétée) tout en conservant les signes du Français signé. Puis, au fur et à mesure que l’enfant grandit, je laisse tomber les signes pour ne garder que le LPC. Bien sûr, en parallèle, nous faisons de l’éducation auditive.

 

   Toutefois, ce qui fonctionne avec certains enfants ne fonctionnera peut-être pas avec d’autres. Certains préfèreront signer plutôt que d’oraliser. Il ne faut rien forcer ; le tout est de s’adapter à l’enfant et de proposer tout ce qui lui permettra de mieux communiquer.

 

   Dans la prise en charge de l’enfant sourd, il faut également travailler en partenariat avec les parents. Il faut essayer de répondre à leurs interrogations, à leurs attentes afin qu’ils puissent guider au mieux leur enfant, qui pourra ainsi, plus tard, choisir plus librement s’il veut oraliser ou non.

 

   Je pense qu’il ne faut rien imposer, seulement proposer.

 

Alexandra BRAUD

Orthophoniste en Vendée.